Qu’est-ce que le mieux-être en milieu de travail?

Le mieux-être en milieu de travail est devenu un sujet qui va au-delà d’un seul programme ou d’une seule politique. Selon Le mouvement du mieux-êtrelien ouvre dans un nouvel onglet, le mieux-être au travail applique une perspective globale et devrait être intégré à tous les aspects d’une organisation, à commencer par les activités quotidiennes jusqu’à la stratégie à long terme. Il s’agit d’un élément central des efforts visant à cultiver un milieu de travail participatif et productif dont le premier objectif est la santé et le mieux-être des employé.e.s.

Le concept de mieux-être au travail concerne tout le monde et peut avoir différentes significations pour différentes personnes. Il aide les employé.e.s à prendre conscience de l’importance de leur propre mieux-être et à les outiller pour prendre de meilleures décisions quant à leur style de vie. Cet engagement de la part de l’employeur peut aussi faire en sorte que les employé.e.s se sentent plus valorisé.e.s et en confiance au travail. S’ils.elles tombent malades, souffrent d’épuisement ou se sentent isolé.e.s, ils.elles ne pourront guère s’épanouir. Les signes suivants indiquent l’absence d’équilibre au chapitre du mieux-être au travail :

  • Travailler en dehors des heures de bureau établies, p. ex. en soirée et pendant les fins de semaine;
  • Continuer à surveiller ses courriels et messages liés au travail pendant les vacances;
  • Avoir de la difficulté à dormir et à se détendre pour des raisons liées au travail;
  • Se sentir dépassé.e au travail et incapable de passer du temps sur des activités à l’extérieur du travail.

Les gestes suivants peuvent aider les employé.e.s à se sentir mieux au travail :

  • Prendre du temps pour bouger ou faire des activités de mise en forme pendant la journée;
  • Définir les attentes et négocier des délais plus longs;
  • Prendre des pauses, entre autres pour dîner, et les jours de vacances alloués;
  • Créer de la distance entre le travail et la vie privée;
  • Développer de bonnes habitudes comme la pleine conscience;
  • Complimenter un.e collègue pour égayer sa journée et maintenir un état d’esprit positif;
  • Prendre de grandes respirations, soit au poste de travail ou à la salle de bain si l’employé.e. a besoin d’être seul.e afin de retrouver son calme;
  • Ajuster le poste de travail pour changer de position après avoir passé beaucoup de temps assis.e devant un écran, et demander de l’aide pour le faire, au besoin;
  • Tenir des réunions bilatérales en marchant afin d’encourager l’activité physique, si possible;
  • Ajouter des plantes vertes au bureau pour améliorer la qualité de l’air et le bien-être général;
  • Reposer ses yeux en suivant la règle du 20-20-20lien ouvre dans un nouvel onglet (toutes les 20 minutes et pendant 20 secondes, regarder un objet à 20 pieds de distance);
  • Avant d’éteindre l’ordinateur, prendre un instant pour passer en revue ce qui a été accompli pendant la journée.

Les organisations devraient, de manière proactive, développer et maintenir une culture de mieux-être afin de promouvoir la santé et le bien-être. Évitez cependant de miser uniquement sur une approche directive et prenez plutôt le temps de bien comprendre les points de vue et les préférences de vos employé.e.s. La participation active des gestionnaires en vue de renforcer la compassion et la confiance parmi les employé.e.s peut également améliorer le mieux-être au travail. Ils.elles devraient notamment :

  • Être disponible et disposé.e à prendre le temps d’aller vers l’autre;
  • Écouter et poser des questions pour permettre à l’autre de s’exprimer;
  • Apprendre à aider l’autre à trouver l’équilibre entre des défis personnels et professionnels;
  • Encourager les employé.e.s à prendre soin d’eux.elles-mêmes et à adopter des comportements sains en donnant l’exemple.
Cet article vous a-t-il été utile?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 7 sur 7